Les Terres interdites (Les Pirates de l’Escroc-Griffe t1) – Jean-Sébastien Guillermou

Les-pirates-de-lescroc-griffe-1-les-terres-interditesLes Terres interditesLes Pirates de l’Escroc-Griffe tome 1 de Jean-Sébastien Guillermou

Bragelonne, collection Snark

Genre : Fantasy, Steampunk

Quatrième de couverture

Lorsque Caboche, après s’être enfui de l’orphelinat militaire, part à la recherche de son père, il ne s’attendait certainement pas à rencontrer la compagnie de l’Escroc-Griffe et encore moins à monter à bord de leur bateau ! Connu pour n’avoir jamais réussi un abordage, l’équipage de Bretelle, vieux capitaine désabusé, ressemble plus à la troupe d’un cirque qu’à une bande de pirates. Mais Caboche va les entraîner dans un voyage rocambolesque sur les Mers Turquoises, à la recherche d’un trésor mythique. Une quête dangereuse puisqu’ils sont pourchassés par l’invincible et immortel Amiral-Fantôme, et qui les mènera jusqu’aux confins du Monde-Fleur, aux abords des mystérieuses Terres Interdites…

Mon avis

En commençant ce livre, je m’attendais à une ambiance de piraterie (en même temps avec le titre…). Et à ce sens, je n’ai pas été déçue ; tout y est : la mer, le roulis du navire, le vent dans les voiles, les ordres du capitaine ou du maître d’équipage, les abordages. Et en bonus, la touche humoristique, façon Pirate des Caraïbes.

En plus de cette ambiance de flibustiers et de la dose d’aventure qui va avec, ce livre contient aussi une grosse d’amitié (avec un grand A) et de l’amour. Pas de l’amour au sens romantique du terme, mais plutôt au sens familial. L’équipage forme une famille, dont les membres s’aiment les uns les autres, mais qui ne peuvent s’empêcher de se fâcher pour des broutilles et qui finissent par se réconcilier.

Cela rend les personnages d’autant plus attachants. Caboche, le héros, est un orphelin qui veut retrouver son père et rêve d’aventure. Il aspire à sortir de la condition misérable d’orphelin dans laquelle il se trouve au début et on peut dire qu’il va réussir.

L’équipage de l’Escroc-Griffe est une bande de bras cassés au grand cœur qui deviennent terriblement attachants. D’ailleurs, quand un traître apparaît à bord, je n’ai pu m’empêcher de chercher à savoir de qui il s’agissait. Et au final, c’était pour moi un vrai choc. J’ai très envie de lire la suite, pour savoir pourquoi est-ce qu’il a fait ça.

L’histoire est classique : les pirates partent à la recherche d’un trésor, vivent tout un lot d’aventure (parce qu’un trésor, ça ne se laisse pas attraper comme cela), sont en course pour arriver les premiers et finissent par se rendre compte que ce trésor n’est peut-être pas le plus important (ou pas).

Je me suis laissée embarquée à leurs côtés sans problème. Et leur quête ne se résume pas qu’à trouver le trésor. En plus du voyage initiatique pour Caboche (et un peu aussi pour certains pirates qui en découvrent plus sur eux même), le lecteur découvre aussi tout un monde original.

L’auteur a en effet créé un monde à part dans lequel placer son histoire. Un monde pour lequel il a imaginé une géographie, une histoire, plusieurs peuples différents, une mythologie, une faune et une flore. Bref, tout ce qu’il faut pour faire un monde.

Des petites anecdotes en tête de chapitre nous dévoilent des petits morceaux de ce monde au fur et à mesure. D’autres explications sont données au fur et à mesure de la narration, mais pas assez à mon goût. Certains termes reviennent très régulièrement et pour moi, ils n’ont pas été expliqués assez précisément à leur première apparition. L’auteur ne s’attarde pas dessus, probablement parce que c’est assez évident pour les personnages, mais pour un lecteur extérieur qui découvre l’univers, j’ai trouvé que c’était un peu succinct.

Une note précise qu’un lexique est présent à la fin du livre, mais les mots qui y figurent ne sont pas indiqués. Et comme cette note est accolée à un terme de marine spécifique, je n’ai pas pensé que le lexique pouvait contenir d’autres termes spécifiques à ce nouveau monde. Je n’ai donc trouvé le lexique qu’à la fin de ma lecture (le fait de lire en numérique ne m’a pas poussé à « feuilleter » le livre pour aller voir à la fin).

En résumé

Une bonne histoire de pirate, un peu à la Pirates des Caraïbes, pleine d’aventure, d’humour et d’amitié. Une chasse au trésor qui se transforme en voyage initiatique, dans un monde original qui se dévoile à nous au fur et à mesure.

Les plus

  • Une bonne ambiance de piraterie comme je les aime
  • Des personnages attachants
  • Tout un monde original à découvrir

Les moins

  • Le manque d’explications sur des termes ou des éléments spécifiques à ce monde

Note : ***** 5 étoiles – Très bonne lecture

Lecture entrant dans le cadre du Challenge Littérature de l’imaginaire

Bannière Challenge Littérature de l'imaginaire 1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s